LA SERENITE DU JARDINIER

15 juillet 2018 Le gênant vert On s'assied et on réfléchit

Jardiner, c’est prendre du plaisir avec la nature, un petit échantillon de nature.

Cet hédonisme du jardinier, qu’il touche l’odorat, le regard, le toucher ou le goût, se nourrit de toutes les composantes de la nature sans hiérarchiser ses éléments créateurs, que ce soit l’eau, le soleil, le vent ou les gelées.

Toutes ces forces font partie de l’élan créateur et participent au plaisir que l’on peut retirer du jardin.

Qu’il pleuve ou qu’il vente, le jardinier sait que la roue tourne et que chaque cycle participe de l’œuvre commune…..

Les aléas de la météo traumatisent le touriste ou le commerçant balnéaire, voire l’agriculteur englué dans la monoculture de la subvention, pas le jardinier qui s’enrichit de la nature, à part peut-être quelques amateurs invétérés de plantes exogènes( tomates, poivrons, aubergines etc…)

 

 

Be Sociable, Share!

jardin

Les commentaires sont fermes.