LE SUREAU

10 juin 2018 Le gênant vert Les produits de saisonLes recettes

 

Si vous ne deviez avoir qu’un seul arbre je n’en vois pas d’autre que le sureau.En effet on le trouve facilement, il pousse tout seul, il n’a pas besoin de taille, pas besoin d’arrosage, il est magnifique, son port est naturellement majestueux, il sait rester d’une taille raisonnable, sa floraison est de toute beauté, ses fleurs répandent un parfum envoutant, il abrite des dizaines d’ insectes et d’oiseaux indispensables au jardin, et , pour couronner le tout, il nous régale de délicieuses douceurs nées de ses fleurs et de ses fruits.
Des fleurs macérées on fera une « limonade » au charmant goût de nostalgie, de vacances chez une grand mère gâteau qui n’achetait pas les goûters au super machin du coin.
Des fleurs encore, une gelée dorée comme du miel.
Des fruits enfin naîtront mille douceurs: gelées, sirops ou coulis.
Dans les petits jardins on se demande souvent que planter comme arbre d’ornement ou fruitier;opter pour un sureau évite de choisir : les deux en un !!!

 

 

Be Sociable, Share!

confituregeléesiropsureau

Les commentaires sont fermes.

Une reponse vers “LE SUREAU”

  • […] Une première que je ne suis pas arrivée à déterminer en rosette : coquelicot, capselle, ni l'une ni l'autre. Faudra attendre les fleurs ! Rosette de cardamine hérissée ou cressonette, de la famille des choux (Cardamine hirsuta L. – Brassicacée) se mange en salade, saveur piquante agréable en mélange. Mauve, à feuille ronde peut-être (Malva rotundifolia L. – Malvacée), saveur très douce, permet de faire des sirop pour les gorges irritées. Complète bien d'autres plantes amères ou rapeuses, se mange cuite ou crue en salade. Bourrache (Borago officinalis – Boraginacée) plante cultivée qui essaime beaucoup dans le jardin. Autonomie. Si la pollution était négligée… LE SUREAU. […]