A PROPOS DU VÉGÉTARISME

15 octobre 2017 Le gênant vert Au jour le jourLes recettesOn s'assied et on réfléchit

Sans sectarisme ni exclusion, il va de soi que tendre vers une nourriture plus végétale qu’animale est un gage de santé, d’équilibre et d’économies.
Tous les diététiciens qui n’ont pas de livre à vendre confirment que l’équilibre nutritionnel repose sur un maximum de variété dans des ingrédients le moins raffinés possible (céréales complètes par exemple) mettant en jeu un minimum de viande, charcuterie et graisses animales
Il n’est pas obligatoire de se passer de viande pour manger mieux, mais simplement d’en manger moins et meilleure. Comme par le passé, la viande redevient un produit festif et goûteux, deux à trois fois par semaine au maximum. Toutefois, il est clair que l’on peut s’en passer complètement en appliquant quelques règles nutritionnelles de base incluant le lait, les œufs et le fromage. Pour savoir si l’on peut, il faut essayer. Il n’est pas question de se priver de ce que l’on aime, mais surtout de ne pas se priver de ce que l’on croit ne pas aimer

.
L’alimentation végétarienne est pleine de découvertes, de surprises et de goûts nouveaux

.

Be Sociable, Share!

légumesvégétarien

Les commentaires sont fermes.