LE JARDINIER ET LES GASTEROPODES

16 juin 2017 Le gênant vert On s'assied et on réfléchit

Loin de moi l’idée d’empêcher les noctambules gastéricides de noctambuler, sécateur à la main et lampe frontale en batterie, dans leur jardin embrumé de rosée, mais on pourrait peut-être faire un petit état des lieux des moyens de réguler les populations de limaces et autres escargots dans le but de rendre leur prédation supportable et compatible avec la sérénité du jardinier

Comme les autres aléas, la prédation des gastéropodes peut se réguler par différents moyens.prenant en compte la globalité de l’écosystème:
Le piégeage ( pièges à bière, appâts sous planche, feuilles de radis ou de salade assaisonnées de granulés…..)
L’épandage de granulés agréés bio ( ferramol ), censés ne pas être toxiques pour les prédateurs et les animaux domestiques.
L’arrosage du terrain dans son ensemble avec un purin de limaces dilué ( gaffe à l’odeur du genre purin végétal )
L’épandage à doses homéopathique de cendres de limaces ( anecdotique )
Et pour clore cet inventaire, l’utilisation de la lutte biologique ( nématodes spécifiques à épandre par arrosage )

 Si toutefois on trouve que tout cela manque sérieusement de romantisme alors bonne nuit!!!

.

Be Sociable, Share!

escargotsjardinlimaces

Les commentaires sont fermes.